L’investissements réussi dans l’ère de la Data

Nous vivons dans un Monde dominé par la data et les algorithmes. Selon une étude réalisée par la CNIL et l’IFOP, 80% des citoyens français sont conscients de la présence des algorithmes dans notre société. Une société data-driven dans laquelle l’information est devenue une vé- ritable devise.
Les consommateurs utilisent quotidiennement des services gratuits des GAFAM en échange des données laissées sur leur passage et de l’autorisation donnée à ces géants du web de monétiser leur comportement sur Internet. D’ailleurs d’ici 2021, 20% de toutes les activités individuelles impliqueront au moins un des sept géants de l’IT, parmi lesquelles Google, Apple, Facebook, Amazon pour les États-Unis et l’Europe et Baidu, Alibaba et Tencent pour la Chine, générant toujours pas plus de données.

Face à cette augmentation considérable du volume de données, la question primordiale qui se pose n’est plus celle de la génération et collecte des données, mais bien celle de la qualité, de la valorisation des données et des perspectives business qui peuvent en être retirées.
Indépendamment de l’origine des données, les entreprises seront amenées à gérer plus de 97% de la « Datasphere » dans son ensemble.

Le mot Big Data n’est d’ailleurs plus totalement d’actualité, tant le volume est une problématique révolue. Gartner, lors de l’une de ses conférences aux États-Unis, a proclamé la mort de la Business Intelligence et l’avènement de la Data Analytics. Alors que la Business Intelligence consiste à examiner des sets de données collectées afin de tirer des conclusions sur les informations qu’ils contiennent et de prendre des décisions business plus éclairées, l’Analytics est une véritable data science. Les outils de Data Analytics sont déployés afin de prédire des comportements dans le futur et de construire des modèles prédictifs d’analyse. Trop de data !

Selon l’IDC, le marché du Big Data devrait atteindre 203 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2020, contre 130,1 milliards de dollars en 2016.
Le marché américain représentera plus de 95 milliards de dollars de revenus et se placera devant le marché européen. Ainsi, le Guide vous propose cette année un éclairage exclusif sur le développement du marché français comparé au marché américain sur plusieurs secteurs en croissance.

Les entreprises de plus de 500 employés seront les acteurs de premier plan de la croissance du secteur du Big Data et de l’Analytics, avec un revenu généré estimé à 154 milliards de dollars en 2020.

En termes de secteurs d’activité, les banques & la finance, les télécoms, le retail, la santé et l’industrie tireront toujours largement les investissements dans le Big Data et L’Analytics.
Qu’il s’agisse d’informations géographiques, de données météorologiques, de données de recherche, de données sur le transport, de données sur la consommation d’énergie ou de données sur la santé, la nécessité de donner du sens aux «Big Data» mène à des innovations technologiques et au développement de nouveaux outils et nouvelles compétences dans des secteurs déjà avancés dans leurs investissements en Big Data.



Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.